Un reposant séjour

Un reposant séjour - Anna Muller

Madeleine avait été charmée quand je l’avais invitée à partager quelques jours de vacances avec moi, dans la maison que je possède à la campagne. Mon amie n’a pas l’habitude de partir de chez elle. Son plus grand plaisir est de rester des heures durant à lire et à écouter de la musique, s’occuper de son jardin et être attentive à la santé de ses trois chats. Quand elle s’est préparée pour ce séjour, elle a mis un mois entier à tout organiser. Elle voulait qu’une personne passe pour nourrir ses animaux, arroser ses plantes en pot, et celles du jardin. Un rangement complet de sa demeure a précédé son départ. Elle ne voulait pas avoir de mauvaises surprises. Elle fit venir un plombier et un électricien, pour qu’ils lui assurent que ses installations ne nécessitaient pas d’intervention. Alors que je revenais de mon entretien avec un prêteur prive, je l’ai croisée sur notre rue.

J’ai baissé la vitre de ma fenêtre pour lui parler, j’ai ralenti, et je me suis mise à sa hauteur avec mon auto. Elle ne paraissait pas m’avoir vue et elle a sursauté quand je lui ai adressé la parole. Elle avait une robe longue avec un imprimé fleuri, très exactement des fleurs d’hibiscus, et ce style hawaïen était tout à fait dans la tendance de cet été. Avec ses longs cheveux blonds, sa capeline en paille tressée et ses sandales, elle semblait sortie d’un magazine de mode. Elle a une allure incroyable et je pense qu’elle aurait pu être un modèle professionnel pour des photographes, et qu’elle aurait eu beaucoup de succès. Même si les années de sa jeunesse sont passées depuis longtemps, elle garde un port de tête, une posture droite et, surtout, une élégance qui lui donnent une distinction naturelle.

Je voyais qu’elle était perdue dans ses réflexions et je lui ai proposé que nous prenions une citronnade pour nous désaltérer et discuter. J’ai rentré mon automobile dans mon garage puis j’ai installé la carafe, emplie de liquide frais, deux verres et quelques gâteaux secs et salés. Madeleine est venue moins de cinq minutes après cette mise en place. Elle paraissait songeuse, je lui ai demandé si elle était toujours aussi contente de venir avec moi pour des vacances reposantes. Elle me rassura sur ce sujet, et elle m’expliqua qu’elle avait quelques petits problèmes. Elle préféra ne pas m’en parler ce soir-là.