Les idées

Les idées - Anna Muller

Lorsque la première agence placement infirmier a été créée, il s’agissait d’un nouveau concept, issu de nouvelles idées sur la façon d’embaucher des infirmiers.

Une idée : qu’est-ce que c’est au juste ? C’est une pensée qui capte notre intérêt de façon vague. Ensuite, en y pensant vraiment, l’idée se précisera, pour vraiment pouvoir entrer dans un concept, et se réaliser. Lorsque les idées fusent ou jaillissent dans notre esprit, il faut les noter pour ne pas les échapper. Retenir une idée demande un exercice de mémoire. La nuit ou tôt le matin, certaines personnes ont des idées très claires et géniales. Ce matin à 4 heures, j’ai noté le plan de cet article, car mes idées étaient claires. Toutes les idées ne sont pas extraordinaires, certaines sont pratiques et ordinaires, d’autres sont inédites et géniales.

Quelles sont les caractéristiques des idées :

  • Chez les personnes qui ont des idées, on remarque qu’elles se renouvellent de façon illimitée. Chez d’autres, le terrain semble moins fertile. Elles se décrivent comme étant à court d’idées.
  • Certains évoquent qu’on ne crée pas les idées. Par expérience, je prétends que les idées se développent selon le niveau de créativité de la personne. Ainsi par association d’image, de mots, par des techniques de mind-mapping, de schémas heuristiques, le cerveau peut émettre des idées.
  • Les idées viennent dans un contexte favorable. Une musique précise peut nous procurer ce moment de création d’idées où l’on ressent qu’on se dépasse. Des conversations dans des groupes de co-développement, peuvent contribuer à l’émergence de nouvelles idées par la stimulation des points de vue. La lecture peut aussi enrichir les contenus, et nous ouvrir vers d’autres idées.

Deux constats : communication et écoute

  • En communication, une personne prolifique au niveau des idées pourra perdre son auditoire si elle fait des liens qui rendent son propos désordonné, ou si elle noie son information dans une masse de détails ou de détours. C’est donc nécessaire d’apprendre à laisser décanter ses idées et le processus d’émergence, afin de ne restituer que ce qu’il est nécessaire que l’auditeur reçoive. Sinon le risque est que le public ne suive pas le contenu, car le contenant déborde.
  • Au niveau de la relation entre les personnes affables à propos de leurs idées, il est important qu’elles veillent à ne pas prendre toute la place, du fait qu’elles ont pléthore d’idées. Prendre sa place, mais pas toute la place serait la devise. Rester à l’écoute des autres pour leur permettre de s’approprier les idées qui leur sont transmises.

Les idées sont un bien immatériel et personnel. Certaines idées peuvent rapporter des biens matériels, car elles sont applicables et payantes.